First words

Chronique

The idea of this space is what we want to remember from our ideas, develop our vision more and share this with the universe. Sometimes interesting conversations can be heard in our 300 square-foot studio. Those ideas are often forgotten, or drowned out between two web buzzes. We’d like to take the time to write them down to remember them. We need a logbook, because often enough good debates come out of this, pretty ideas, good concepts and they should be logged somewhere. Who knows how we’ll see them in the future.

Text and illustration Marc-Antoine Jacques

L’idée de cet espace, c’est que nous voulons nous souvenir de nos idées, développer davantage notre vision et partager tout ça avec l’univers. Il arrive que quelques conversations intéressantes résonnent à l’intérieur de notre studio de 300 pieds carrés. Ces idées sont souvent oubliées, ou noyées entre deux buzz du web. On voudrait parfois prendre le temps de les écrire pour s’en souvenir. On a besoin d’un journal de bord, parce qu’on arrive souvent à de bons débats, à de belles idées, à de bons concepts, et il faudrait les inscrire quelque part. Et qui sait de quel oeil on pourra regarder ça dans le futur?

L’écrit n’est certainement pas la forme d’expression la plus facile pour nous. On veut s’en servir pour mettre nos idées en place et les développer avec plus de rigueur. On veut aussi parler de notre processus et montrer comment circulent nos idées. Ce n’est pas juste étaler des concepts, c’est aussi apprendre à les structurer.

On est conscient de la perte de contrôle que ça peut engendrer. On sait aussi que mettre des idées en ligne, c’est la meilleure façon qu’elles soient reprises ailleurs, et on est très à l’aise avec le partage et la transformation. On est aussi ouverts aux critiques que nous allons recevoir. On pense que ça ne pourra que nous faire avancer.

Un nouveau blogue est donc créé. C’est un outil pour nous souvenir, pour développer et pour partager. Et si ça provoque des échanges, des rencontres, des débats, ce sera tant mieux.